lily-tomohisa

山下智久

Nous avons tous un secret. Le meilleur outil d&...

    Je lis toujours ce qui m'intéresse alors prévenez on ne sait jamais ^^ (surtout si c'est avec Yamashita Tomohisa~!) (23/06/2017)

  • 14843 visits
  • 77 articles
  • 1566 hearts
  • 6593 comments

Mise au point... 10/08/2011

(\_./)
o(.)o
(")(")

Je ne sais pas si je dois continuer ce blog... Après tout, aucun prévenu ne vient (d'ailleurs je supprime cet article),
Personne ne lit mes écrits, ou alors ce ne sont que des lecteurs fantômes qui ne prennent même pas le temps de commenter...
Pire encore, ces personnes qui se disent vos "amis" sur sky, mais qui ne viennent jamais vous lire alors que vous, vous allez sur leur blog (je ne citerai personne, mais vous savez très bien qui je vise).

Bref, je ne sais pas encore ce que je vais faire, et je suis certaine que cet article va passer inaperçu...comme tout ce qu'il y a ici !
A ceux/celles qui sont venus et qui m'ont lu et donné leur avis, vous avez été peu nombreux mais je vous remercie !

Lily


エロ

Tags : intro - Love - Yamashita Tomohisa

Bienvenue, ようこそ ! 15/07/2011

​​Bienvenue à tous sur mon blog !
 
Bienvenue, ようこそ !

Ce dernier est consacré à mes écrits (fiction, fan-fiction, one-shot,...).
La plupart sont des écrits yaoi (relation amoureuse entre deux hommes).
Vous trouverez aussi des écrits hétéro et des écrits mélangeant les deux styles.

Je ne poste pas régulièrement par manque de temps.
Je n'accepte NI les RPG, NI les tags !!!!

 
Believe Your Smile est une fan-fiction en collaboration avec LovelyJapanese-Toma-san.

Je suis co-fondatrice d'Asia Skywriter's Community © 
La communauté d'écrivains dédiée aux idoles asiatiques
Venez nous retrouvez ici !

Akanishi-OS-Fic ♦ Akame-Forever-Fic ♦ Garance02590 ♦ Miaka-hime ♦ lily-tomohisa ♦ Monohnofics
 Kazu  Min-Chan ♦ Chloé ♦ Saihel


Bien évidement, tout plagiat est interdit. C'est pour cela que mon blog est désormais protéger.
 © Tous Droits Réservés.
Bienvenue, ようこそ !
Bonne visite, あなたの訪問をお楽しみください
 
Lily-Tomohisa
Bienvenue, ようこそ !

Tags : Bienvenue - Présentation

{...Sommaire...} 30/08/2011

  
Fan-Fictions : 

          
                                                                                Yaoi :
                               Believe Your Smile {...Partie 1 ~ Partie 2 ~ Bonus...} Lime ! Le bonus est un lemon (TomaPi)
                                                                              
 
*~*~*~*
 
One-Shot / Multi-Shot : 
 
          Hétéro :
My Immortal  {...Pour concours...} (Nishikido Ryo, Hyde, Erika Sawajiri)
Say it Right  (Nishikido Ryo)

                                                                           Yaoi :
                                                 A Page  (Pin)
                                                 C'est vraiment toi !  Lemon (BakaPin)
                                                 Ryo Nishikido fête Noël...  {...Pour évènement...} Lime (RyoPi)   
                                    
                                                  

                                                                                                                                              Hétéro et Yaoi :
                                                                                                                                       Retirées
 
 
Sans Pairing :
Retirées
 



*~*~*~*
 
Divers :
Prévenues  (à quoi bon ?!)
Répertoires 
Mes coups de coeur  
S'amuser avec Yamashita sensei~  
Prévenez-moi si des liens sont mauvais, merci !  

Tags : Sommaire

{...Asia Skywriter's Community...} 10/12/2014

Asia Skywriter's Community
La communauté d'écrivains dédiée aux idoles asiatiques
 
Qu'est-ce que la Asia Skywriter's Community ?

C'est une communauté créées par des écrivains, pour des écrivains ! Tous les textes sont acceptés à partir du moment où ils concernent des idols asiatiques (fanfic, one shot, drabble,...) et qu'ils sont postés sur skyblog
Nous avons créés cette communauté pour que chaque membre puisse se conseiller, s'entraider, échanger et se motiver mutuellement sur nos écrits. On ne demande aucun engagement particulier (pas d'obligation de lire, de poster, d'être régulier,...)

Quelles sont les conditions pour faire partie d'Asia Skywriter's Community ?

Poster ses écrits sur skyblog
Ecrire sur des idoles asiatiques
Ecrire dans les genres suivants (avec, ou sans, lemon) : yaoi, hétéro, yuri 
Avoir un minimum de correction sur ses écrits (éviter au maximum les fautes d'orthographe)

Chaque membre de la communauté s'engage à :

Mettre la communauté, avec les noms des écrivains qui en font partie, en lien sur son article de bienvenue (ce qui validera votre engagement - prendre l'exemple sur mon article de bienvenue)
Echanger sur les écrits de chaque Skywriter exclusivement sur skyblog (soit par commentaire, soit par mp)
Se motiver mutuellement
Commenter si on lit les écrits des autres
Tout se passe sur skyblog ou sur la page Facebook 

Comment s'inscrire en tant que Skywriter ?

C'est très simple. Il suffit de se rendre sur cet article !
*~*~* 
 
Les fondatrices de la communauté : MyojoMiakaMomoGaranceSaoriLily T.

Tags : Asia Skywriter's Community

{...Mes coups de coeur...} 18/08/2013

Comme vous l'aurez compris grâce au titre, cet article va répertorier les fictions et les one-shot que j'ai lu, aimé et qui m'ont touché. Je donnerais un avis  sur chacun des écrits qui seront listé ici, ainsi qu'une note sur cinq (je me base sur le style d'écriture, l'originalité de l'histoire, et sur mon ressenti personnel).
C'est aussi une façon de vous faire partager ces écrits et de faire connaître un peu plus certains auteurs.
Je vous invite également à me laisser des liens sur cet article vers des fictions / one-shot qui vous ont plu et que vous voudriez faire partager. 
 
 
 *~*~*~*
 
 
{...Mes coups de coeur...}
 
Auteur : AnEternalDream
Rating : Tout public / NC-17
Genre : Yaoi (Akame)
Personnages : Akanishi Jin, Kamenashi Kazuya,...
Statut : Terminée
Résumé : " Cela faisait 7 longues années qu'il vivait dans l'appréhension de voir son monde s'éteindre du jour au lendemain. Il savait que ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ne puisse plus jamais vivre comme avant. Avancer dans la vie avec cette épée de Damoclès constamment au dessus de la tête était devenu pesant, lassant même. Mais quand le fameux jour arriva, quand son monde se retrouva plongé dans le noir du jour au lendemain, le jeune homme aurait tout donné pour retrouver une lueur d'espoir.
Jin Akanishi, 21 ans, aveugle et désespéré."
(le résumé est de l'auteur)
Mon avis : Triste, bouleversante, émouvante, amusante,...je ne saurais choisir un seul adjectif pour qualifier cette fiction ! La cécité n'est pas un sujet facile à traiter dans une fiction, et pourtant ! En lisant Love is Blind j'ai vraiment eu l'impression de comprendre ce que ressentait une personne aveugle. L'auteur a parfaitement restranscrit les émotions de ses personnages. 
Pour ce qui est de la forme, j'ai bien aimé l'alternance des points de vue. De plus, l'écriture de l'auteur est fluide et il n'y a pas de faute d'orthographe (chose rare sur skyrock!).
En conclusion, j'ai réellement adoré cette fiction et je la conseille à tous les amateurs d'Akame !
Ma note :      
 *~*~*~*
{...Mes coups de coeur...}
Auteur : Kitsu-chin
Rating : NC-17
Genre : Yaoi
Personnages : Nishikido Ryo, Yamashita Tomohisa, Ikuta Toma,...
Statut : Terminée
Résumé : "Ryo en a marre que tout le monde prenne Yamapi pour un dieu. Lui il sait bien qu'il n'est pas parfait et qu'il cache surement beaucoup de choses, même s'il ne sait pas quoi. Mais quand le masque se brise, sera-t-il capable d'assumer ses découvertes?"
(le résumé est de l'auteur)
Mon avis : Âmes sensibles, n'allez pas lire cette fiction ! Il faut vraiment avoir le coeur bien accroché pour la lire ! Je dois avouer que j'ai été bien secouée par cette fiction... Cela étant dit, je ne regrette pas une seule seconde d'avoir lu cette fiction en entier (la fin est juste e x t r a !). Stay Away est un excellent mélange d'amour, d'amitié, de haine, de jalousie et un brin de psycopathie...et toutes émotions on les ressent en même temps que les personnages ! 
La fiction est très bien écrite, il n'y a pas de faute d'orthographe et le style de Kitsu-chin est très limpide. 
Ma note :      
 *~*~*~*
{...Mes coups de coeur...}
Auteur : Drama-love-passion
Rating : Tout public
Genre : Hétéro
Personnages : BigBang,...
Statut : En cours
Résumé : "La musique battait son plein. Le bruit était assourdissant. Les fans étaient déchaînées, et criaient à en perdre haleine. Elles sautaient toute à l'unisson, au rythme de la musique. J'étais là, debout, silencieuse, un peu plus loin derrière le premier rang. Je le fixais comme je n'avais jamais fixé personne auparavant. Mon coeur battait à un rythme effréné et je ne le lâchais pas des yeux. Lui, que je n'avais pas revu depuis neuf ans, sauf à travers les médias, qui avait été mon confident, mon ami, mon protecteur, ainsi que celui qui avait su me redonner le sourire lorsque tout allait mal. Lui, qui m'avait offert un pendentif en forme de lapin pour mes neuf ans en prétendant qu'il me ressemblait. Lui, qui avait promis de ne jamais m'abandonner et qui avait pourtant brisé cette promesse. Lui, qui avait finalement préféré la célébrité à moi.
Je regardai Choi Seung Hyun, aujourd'hui connu sous le nom de TOP, courir sur scène, le sourire aux lèvres, inconscient de ma présence. J'observais l'homme qu'il était devenu, ne s'imaginant pas ce qui allait lui arriver. Car oui, il allait irrévocablement arriver quelque chose. J'étais revenue en Corée avec une idée bien définie en tête : me venger."
(extrait du prologue)
Mon avis : Avant de lire cette fiction je ne connaissais pas les BigBang et ce n'est pas si génant que ça car l'auteur nous plonge rapidement dans leur univers. J'aime beaucoup le personnage de Lian, elle est explosive ! L'histoire est bien ficelée, beaucoup de suspens, de l'action, de l'amour et de la haine ! Bref un très bon mélange !
Les fautes d'orthographes sont rare et son style est assez fluide. J'aime bien l'alternance des points de vue, cela donne du rythme au récit. Cette fiction est un vrai bijou !
Ma note : ☆    

 *~*~*~*
{...Mes coups de coeur...}
Auteur(s) : Choki & Sonokoe 
Rating : MA
Genre : Romance, addiction, quotidien (yaoi & hétéro)
Personnages : Entre autres, Jin Akanishi, Kazuya Kamenashi, Nishikido Ryo, Yamashita Tomohisa, Tanaka Koki, Reio Akanishi,...
Statut : En cours
Résumé : " Une bille, deux billes, trois billes... les Pachinko émettaient leurs musiques bruyantes dans la salle de jeu. Mais à force, il ne les entendait plus. Il ne les entendait pas non plus crier son nom. Il repoussait leur main. Il voulait juste jouer, encore et encore. Cette fois, il en était sûr, il allait gagner.
Il tentait de le retenir. Il avait eu tant de mal à le trouver. Pourquoi refusait-il obstinément son aide ? Il aurait sacrifié cette routine qu'il avait tellement peur de quitter. Ce lien qu'il construisait était faible. Il avait l'impression qu'il le créait seul..." (le résumé est de l'auteur)
Mon avis : J'ai découvert cette fiction il y a quelques mois déjà, mais je ne prenais pas le temps d'aller la lire. Quelle erreur ! Je la dévore depuis quelques semaines maintenant ! Les différentes histoires se mêlent à la perfection, on passe d'un point de vue à un autre très facilement et chaque personnage à un caractère bien défini (et bien différent aussi !). Je n'ai qu'une envie, faire partie de cette colocation !
Bien loin des drames et des larmes, cette fiction est une dose de bonne humeur à l'état pur ! Touchante, émouvante, drôle, parfois triste...les différents thèmes présents dans cette fiction (l'homosexualité, l'addiction, les relations familiales,...) sont très bien traités, ce qui la rend presque réelle !
Ma note :     
Et vous ? Vous avez déjà lu ces fictions ? Qu'en avez-vous pensez ?

Tags : Mes Coups de Coeur ♥

S'amuser avec Yamashita sensei~ 19/05/2014

Play the video
Le tutoriel est en anglais, mais on comprend très bien sans les paroles ! Amusez-vous avec Yamashita-sensei~
Pour ceux/celles qui se demanderaient pourquoi Yamashita s'amuse à taper en rythme sur un gobelet, regardez sa nouvelle émission Otona no Kiss Eigo (épisode 4 pour le Cups) et le film Pitch Perfect !
 
 
 

Tags : Cups - Tuto - Yamashita-sensei~

{...My Immortal...} 18/05/2012

                                                                                  My Immortal

{...My Immortal...}

J'ai rédigé ce one shot pour un concours où le thème était les créatures de légendes ! Je vous laisse découvrir le mythe que j'ai choisi, et j'espère qu'il vous plaira. 
Ce one shot est aussi une façon de faire patienter mes lectrices, je suis désolée je n'ai pas le temps d'écrire la suite de mes fictions... Mais c'est promis je m'y remet le plus vite possible !
Sur ce, bonne lecture !


     Je m'appelle Ryo Nishikido, j'ai vingt-sept ans et je suis un Shinigami. Plutôt effacé et d'apparence ordinaire le jour, la nuit je suis un voleur d'âmes. Certains disent de moi que je suis un dieu de la mort, mais la plupart du temps je passe pour un vampire parce que je ne tue pas mes victimes comme les autres Shinigami, et que mes yeux passent du noir de jais au rouge sang quand j'amorce ma « transformation ». A mon avis se servir d'armes est trop impersonnel... Je préfère planter mes canines acérées comme des crocs dans le cou de mes proies. Mais ce n'est pour moi qu'un travail, et le reste du temps je m'ennuie.

 
Sachez qu'on ne se transforme pas en Shinigami, on nait ainsi. J'ai grandi dans une famille humaine, ma famille, et mon père n'était pas un Shinigami, ma mère non plus, ni aucuns de mes frères et s½ur. Le jour de mes vingt ans, je suis mort dans un tragique accident de voiture. Enfin mort, disons que ma véritable nature a pris le dessus sur mon côté humain, et que depuis je n'ai plus jamais subi les méfaits du temps. En effet, en réalité j'ai deux cents vingt ans ! Ce jour-là j'ai découvert que j'avais des crocs après que mon frère ait tenté de me faire peur alors que je conduisais. Je crois qu'au final il a eu bien plus peur que moi ! Quand il a posé sa main sur mon épaule j'ai sursauté et je me suis vivement retourné vers lui. Mais c'est lui qui a hurlé en voyant mes canines poussées d'un seul coup ! Comme je ne regardais plus la route, nous avons percuté un camion qui arrivait à vive allure dans le sens inverse. Je vous passe les détails, mais c'est ainsi que je suis mort aux yeux des autres. Ma mutation s'est terminée quand j'ai dû prendre ma première âme, quelques jours seulement après mon réveil à la morgue. Cette âme, c'était celle de mon père. Quand j'ai vu son nom s'afficher sur ma liste j'ai cru devenir fou... Mais où ai-je la tête voyons ?! Je ne vous ai même pas parlé de la liste ! Comme je le disais plus tôt, les Shinigamis sont des voleurs d'âmes, ou des anges de la mort. Notre travail consiste à prendre les vies de ceux qui doivent, ou qui vont mourir. C'est un travail très plaisant ! Mais c'est aussi une façon pour nous de survivre parmi les humains. Car, tout comme les anges déchus, les Shinigamis ont été bannis du Paradis et condamnés à errer sur terre après que l'un d'entre nous ait trahi l'Etoile du Matin. Ce travail était la seule façon pour nous de rester « en vie ». Ainsi, à notre renaissance, il nous est attribué une liste. Cette liste évolue au fil des jours, et nous donne plus ou moins de fil à retordre ! Il m'est arrivé quelques fois de tomber sur un humain qui devait mourir, mais qui au final a survécu. C'est assez rare, mais plus ça va et plus j'ai affaire à ce genre de situation. Les temps changent et les hommes sont de plus en plus solidaires. Quelle misère !
 
     La nuit dernière a été longue, pour mon plus grand plaisir, et j'eus tout juste le temps de me laver quand un léger coup retentit à ma porte. Je mis le jean que j'avais laissé dans ma chambre la veille et alla ouvrir. C'était Erika Sawajiri, ma colocataire. Elle était humaine et ne savait rien de ma double identité. Nous vivions ensemble depuis six mois. Erika se fichait de savoir pourquoi je n'étais jamais là la nuit, ni même ce que je faisais pour gagner ma vie. D'ailleurs je ne savais pas grand-chose à son sujet. Nous nous étions croisés à Todai, la plus réputée des facs du Japon. Elle était en train d'afficher une annonce pour trouver un colocataire et je cherchais un logement tranquille, pas trop cher, pour pouvoir dormir. Elle a accepté tout de suite, sans me poser la moindre question, à la seule condition de ne jamais ramener mes conquêtes à l'appartement. Condition qui ne me dérangeait absolument pas, puisque je tuais mes conquêtes humaines !
 
« Gomen j'ai encore oublié mes clés en partant...
- Pas grave. »
 
Nous ne parlions pas beaucoup et ne partagions rien d'autre que l'appartement. Erika étudiait la médecine à Todai, tandis que moi, je m'étais inscrit en art. Elle paraissait sérieuse et travaillait beaucoup, contrairement à moi, qui n'allais quasiment jamais en cours. Je m'étais inscrit là-bas pour rester proche des humains, pour mieux les observer.
Elle récupéra ses clés dans sa chambre et sortit de l'appartement. Mais à peine une minute après qu'elle l'ait claqué, la porte se rouvrit.
 
« Tu ne vas jamais en cours Nishikido-san ? »
 
J'étais resté dans le salon en entendant ses pas revenir vers la porte, mais je ne m'attendais pas à ce qu'elle s'adresse à moi. Je la regardais avec étonnement avant de répondre un bref non et de repartir dans la salle de bain. Erika m'y suivi et s'arrêta devant la porte ouverte.
 
« Alors pourquoi t'y être inscrit ?
- Pourquoi toutes ses questions soudainement ?
- Par curiosité.
- J'ai d'autres choses à faire...
- Ah oui ? Dormir toute la journée ? »
 
Elle haussa un sourcil d'un air narquois et éclata de rire face à mon incompréhension.
 
« Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle...
- Tu es vraiment trop mignon comme ça ! »
 
Elle me fixait de ses yeux bruns et, sans vraiment comprendre pourquoi, mon c½ur sembla rater un battement. Son rire cristallin résonnait dans l'appartement et ce fut un des plus beaux sons qu'il m'eut été donné d'entendre depuis des années. Puis elle se calma et nous restâmes ainsi, debout l'un en face de l'autre, sans dire le moindre mot pendant de longues minutes.
 
« Désolée je n'aurais pas dû... Je vais y aller sinon je vais être en retard. »
 
Elle s'inclina et s'éloigna dans le couloir. Je l'entendis prendre son sac et refermer doucement la porte d'entrée. Je retournais dans ma chambre et m'allongea sur le lit. Je m'endormis presque instantanément et ne me réveilla que plusieurs heures plus tard. Le réveil affichait treize heures dix. J'allais me rendormir quand un bruit sourd retentit dans le couloir menant à ma chambre. Tout en soupirant je me relevai et enfila un t-shirt, puis alla dans le salon.
 
« Tu viens de plus en plus tôt...
- Et toi tu dors de plus en plus. »
 
Hideto Takarai venait me rendre visite tous les jours, et se vantait de ses exploits à chaque fois. Il me parlait des heures entières de ses victimes et de la façon dont il avait eu telle ou telle âme.
Il était assez connu, autant dans le monde des ténèbres, pour être un Shinigami sanguinaire, que dans le monde réel où il faisait parti d'un groupe du nom assez ironique de Vamps. Il m'avait aidé à mes débuts et c'est grâce à lui que je survivais aussi bien parmi les humains. Mais il était aussi très vaniteux, comme tous les Shinigami me direz-vous ! Et nos discussions se transformaient le plus souvent en monologue.
 
« Tu m'écoutes Ryo ?
- Non.
- Tu pourrais au moins faire semblant...
- Non.
- Je vois que tu es de très bonne humeur !
- Toujours.
- Au fait tu sais ce qui s'est passé cette nuit ?
- ...
- La Brigade a encore pris l'un des nôtres. »
 
Son regard s'assombrit, tout comme le mien. La Brigade était la seule chose qu'un Shinigami devait craindre. Ils n'étaient pas nombreux, et pour la plupart ils n'étaient que de simples humains totalement inoffensifs. Mais la Brigade comptait aussi des Shinigamis, des traitres qui n'avaient jamais réussi à prendre la moindre âme et qui s'étaient associés aux humains pour s'en prendre à leurs propres frères. Ils capturaient les Shinigamis et les tuaient.
 
« Qui ?
- Yuma Nakayama.
- Mais c'est pas vrai ils se fichent de nous ?! Ils s'en prennent même aux jeunes !
- Ryo-chan calme-toi, ça ne sert à rien de réagir comme ça.
- Comment tu peux rester aussi serein ?! Et on sait qui l'a capturé ?
- Yamashita-san. »
 
J'allais rétorquer quand la poignée de la porte s'ouvrit. Hyde disparut aussi vite qu'il était apparût, laissant derrière lui ses cigarettes. Ce n'est qu'en entendant les pas de ma colocataire que je me rendis compte que l'après midi était déjà bien avancé.
 
« Tadaima... 
- Okaeri ! »
 
Erika sursauta en entendant ma réponse. Elle se déchaussa et vint à ma rencontre, dans le salon. Elle était habillée en robe aujourd'hui, laissant voir ses fines jambes élancées. Je relevais la tête rapidement et croisa son regard surpris.
 
« Je ne pensais pas te voir ici à cette heure... Enfin, je sais que tu vis ici, mais en général tu dors.
- Je n'avais plus sommeil. »
 
Elle sourit et alla dans la cuisine ouverte sur le salon. Elle déposa un sac de course sur le comptoir et en sortit de quoi manger.
 
« Tu en veux ?
- Non merci. »
 
Comment pouvez-vous avaler cette nourriture ? Rien que l'odeur me rend malade. Je l'aidai néanmoins à ranger le reste des courses.
 
« Je pensais te voir à la fac ce matin...
- Je t'ai dis que je n'irai pas.
- Je sais, mais je pensais que tu changerais d'avis. »
 
Je haussais les épaules et alla m'asseoir derrière le bar séparant la cuisine du salon. Elle me regarda étrangement et sortit de la pièce. Elle revint environ dix minutes plus tard, vêtu d'un jogging.
 
« Tu sors ?
- Je vais aller courir un peu.
- A cette heure-là ?
- Il n'est que dix-huit heures trente Nishikido-san. A plus tard. »
 
Elle sortit en prenant soin de ranger son portable dans la poche de sa veste. Je me rendis alors dans ma chambre et y récupéra ma liste, qui était étrangement vide. Je pris des vêtements moins voyants, un pantalon noir et une chemise assortie, ainsi qu'une paire de santiags noires, et je quittais à mon tour l'appartement, ma liste de noms rangé dans ma veste en cuir noir.
La nuit tombait sur la ville, et les passants que je croisais rentraient chez eux d'un pas pressé. D'autres partaient travailler, d'autres encore sortaient juste s'amuser et profitez du début de l'automne avec leurs amies. Je regardais ma liste toutes les cinq minutes, mais rien n'y faisait. Elle était toujours vide. Lassé je finis par entrer dans un bar sombre et m'assis au comptoir.
Je ne sais pas combien de temps j'étais resté ainsi, devant un verre de whisky, attendant qu'un nom s'affiche, mais je commençais à trouver le temps long. La sonnerie de mon portable me sortit de ma rêverie. Je regardais le nom s'afficher avec étonnement, mais décrocha quand même.
 
« Sawajiri-san ?
- Nishikido-san à l'aide ! »
 
Sa voix était haletante et elle semblait affolée.
 
« Qu...qu'est-ce qu'il se passe ?
- Quelqu'un m'a suivi... j'ai peur Nishikido-san !
- Où es-tu ?
- Á Roppongi.
- Je ne suis pas loin j'arrive. »
 
Je sortis en courant du bar et me dirigea vers elle. Je savais parfaitement où elle était, mais je ne saurais pas comment l'expliquer. Mon comportement soudain si protecteur envers elle me surprenait. Mais à ce moment précis je ne me posais pas de questions. Je courais seulement vers elle. Plus je m'approchais plus j'avais un mauvais pressentiment. Mon instinct me poussait à partir d'ici, mais mon c½ur m'en empêcha. J'arrivais dans une petite ruelle mal éclairé et entendit plus clairement la respiration d'Erika. Mais j'en entendais aussi une autre. Je la cherchais des yeux et me rua sur elle en la voyant recroquevillé dans un recoin.
 
« Sawajiri-san ? Sawajiri-san ?!
- Nishikido-san... Je ne m'attendais pas à te trouver ici ! »
 
Je serrais Erika contre moi et me retourna. Il était là, debout au milieu de la ruelle, et me fixait de ses yeux rouges. Un immense sourire se dessina sur ses lèvres.
 
« Hyde ?!
- Qu'est-ce que tu viens faire à Roppongi ? Et surtout, pourquoi tiens-tu ma proie dans tes bras ?
- Ta proie... ? »
 
Je regardais à nouveau Erika et vit qu'elle était inconsciente. Je compris brutalement qu'il parlait d'Erika. Je la serrais un peu plus contre moi et me releva, la tenant dans mes bras. Il s'approcha de moi, mais recula en voyant que mes crocs étaient sortis.
 
« Tu ne la toucheras pas, c'est clair ?!
- Parce que tu crois que tu peux la sauver ? »
 
Son rire résonna dans la ruelle, mais il fut interrompu par un lourd grognement.
 
« Ryo ne joue pas à ça avec moi.
- Ne t'approche pas Hyde je ne plaisante pas ! »
 
Erika bougea et murmura quelque chose, mais je ne réussis pas à comprendre. Je sentis alors une troisième personne derrière moi. Je me collais contre le mur et releva la tête. Yamashita Tomohisa était debout sur le toit et nous fixait. Hyde en profita pour s'évanouir dans la nuit. Je m'apprêtais à partir, mais Yamashita sauta du toit et atterrit habilement devant moi, me bloquant le passage.
 
« Lâche-la.
- Ni pense même pas ! »
 
Erika gémit à nouveau et ouvrit les yeux. Elle lâcha un cri en voyant Yamashita. C'est vrai qu'il ne passait pas inaperçu à cause du sang sur son costume et de son long katanas qu'il pointait sur moi. Elle me griffa le dos de ses mains et enfouit sa tête contre mon torse.
 
« Tu... Tu la protèges ?!
- Ça ne te regarde pas sale traitre ! »
 
Il rabaissa son arme et me laissa partir. Ce que je fis.
 
« On se reverra Nishikido ! »
 
Erika s'était endormie, mais elle me tenait fermement par le cou et je ne réussis pas à lui faire lâcher prise. Après plusieurs minutes passées devant la porte de l'appartement, en essayant en vain de retrouver mes clés et de rester calme, Erika finit par se réveiller et glissa de mes bras.
 
« Sawajiri-san ? »
 
Elle me lança un regard à la fois étonné et terrorisé, puis se redressa. Elle tremblait et n'arrivait pas à tenir debout.
 
« Nishikido-san qu'est-ce qu'il se passe ? Tu...tu connais ces hommes ?
- Tu peux me passer tes clés ? Je ne retrouve plus les miennes, et on ne va pas passer la soirée ici... »
 
Elle chercha dans ses poches et me tendit son trousseau de clés. J'ouvris la porte et la laissa passer devant, puis entra à mon tour, prenant soin de refermer derrière moi. Erika se tenait debout dans le hall d'entrée et elle me fixait, attendant une explication. Je me déchaussai et passa devant elle sans la regarder. Mais elle attrapa mon bras et me força à la regarder.
 
« Tu ne peux pas faire comme si tout ça était...normal. Explique-toi Nishikido !
- C'est normal pour moi.
- Qu...quoi ? Comment ça ?
- Je n'ai pas à te rendre de compte !!
- Bien sûr que si ! »
 
Le ton monta rapidement entre nous, mais je n'avais aucune envie de lui expliquer ce que j'étais, ni pourquoi je l'avais aidé. D'ailleurs je n'en avais aucune idée ! Et elle ne voulait pas lâcher le morceau. Je sentais la colère monter en moi, et je savais que je ne devais pas rester devant elle.
 
« Lâche-moi ! »
 
Elle tressaillit, mais ne desserra pas sa prise, au contraire elle enfonça un peu plus ses ongles sous ma peau.
 
« Pas avant que tu ne m'aies tout expliqué. 
- Qu'est-ce que tu veux savoir ?! Qui étaient ces hommes ?! Tu ne me croirais pas si je te le disais !!
- Dis toujours. »
 
Ma respiration s'accéléra, tout comme mon rythme cardiaque. Son ton devenait de plus en plus sûr, et elle prononça cette dernière phrase sur un air de défi. Elle me scrutait, jaugeant mes réactions, et attendait ma réponse. Mais son visage perdit toute confiance quand mes yeux changèrent de couleur. Elle se recula, se cogna contre le mur et se laissa glisser au sol.
 
« Ces yeux... Ce sont exactement les mêmes... 
- Si tu ne m'avais pas poussé à bout, tu ne les aurais jamais vus !
- Qu'est-ce que tu es... Et pourquoi ils sont...rouges ?
- Je suis un... De toute façon ça n'a aucune importance ! Mes yeux rouges parce que tu m'as poussé à bout !
- Non ! Non c'est impossible... Les yeux ne changent pas de couleur comme ça... Et puis personne n'a les yeux rouges...
- ... »
 
J'ouvris la bouche, mais rien n'en sorti. Sa frayeur m'électrisait, et je n'avais qu'une envie : gouter son sang. Mais pourtant je n'arrivais pas à bouger.
 
« Qui es-tu ? »
 
Il n'y avait plus aucun tremblement dans sa voix. Elle me fixait dans les yeux et me déstabilisais, mais ma véritable nature refit surface et je repris rapidement contenance.
 
« Ce serait trop prétentieux de dire un dieu, et trop stéréotypé de dire un vampire... Disons juste que je suis entre les deux.
- Un vampire...
- Non je n'aime pas ce terme... Un Shinigami serait plus exacte !
- Quelle différence ça fait ?! Tu es un monstre !
- Un monstre qui t'a sauvé la vie je te rappelle ! »
 
Elle déglutit et posa ses mains le long de son cou.
 
« Je ne vais te tuer si c'est ce que tu te demandes...
- Je... Je ne comprends pas... Et ces hommes, eux aussi sont des vamp...des Shinigamis ?
- Ouaip ! Mais Yamashita est un...repentit. Il se dit chasseur de Shinigamis, alors qu'il y a quelques décennies seulement il était lui aussi un tueur sanguinaire ! »
 
Erika se leva, me poussa de toutes ses forces et se rua vers la salle-de-bain. Un long soupir s'échappa de mes lèvres et je me tournais pour aller dans la cuisine quand un cri strident retentit dans l'appartement. Un cri à vous glacer le sang. Un cri de femme terrorisée.
 
« Erika ! »
 
Je me précipitai dans le salon et me trouva nez à nez avec Hyde serrant fermement Erika contre lui.
 
« Lâche-là Hyde !
- Je croyais te l'avoir dis, ne joue pas çà avec moi Ryo ! Jamais ! Elle doit mourir, regarde ! »
 
Il me lança sa liste et je lus le nom d'Erika dessus, tout en haut de la liste. Mes poings se serrèrent quand Hyde sortit son arme et la pointa sur Erika. Il caressa la gorge d'Erika avec la pointe de son poignard.
 
« Je t'ai dis de la lâcher.
- Et moi je vais faire comme si je n'avais rien entendu. »
 
C'en était trop, je bondis sur Hyde qui, surpris, laissa partir Erika pour se protéger. Il me frappa violemment au visage, mais je ne voulais pas céder. Il hurla quand mes crocs s'enfoncèrent dans son cou et me repoussa brutalement. J'atterris sur la table basse du salon, qui explosa en une multitude de bris de verre. Il ne me laissa pas le temps de me relever et plongea sur moi. Mais il se figea brusquement, pointant son arme au dessus de moi, et me fixant de ses prunelles pourpres. Il s'écroula lourdement sur le côté, son poignard frôlant de près mon visage.
 
« Qu'est-ce que... ?
- Maintenant on est quitte. »
 
Je me redressai et regarda Hyde, incrédule, quand Erika s'approcha de moi. Elle tenait un morceau de verre tranchant et recouvert de sang. Celui de Hyde. Car il était mort. Elle l'avait tué. Elle m'avait...sauvé ?
 
« Pourquoi ?
- Je ne veux rien devoir à...quelqu'un comme toi. »
 
J'eus l'impression de recevoir le poignard de Hyde dans mon c½ur à ces paroles. Elle se releva, chancelante, et avança à tâtons vers la salle-de-bain. L'appartement était plongé dans le noir, mais je sentais l'odeur du sang tout autour de moi. Après plusieurs minutes je finis par me relever. Qu'est-ce que je vais faire de lui ? Mais en réalité ce n'est pas ce qui me préoccupait le plus. Du salon j'entendis Erika qui fourrait des vêtements dans un sac, puis une porte qui se claque, des pas précipités qui avancent vers le salon. Elle le traversa à toute allure, sans un regard pour moi, et courut dans le hall. Elle me fuyait. Une réaction normale, humaine, mais qui me blessait profondément. C'est alors que je compris ce qui se passait. Je l'aimais. C'est pour ça que je l'avais sauvé, pour ça qu'à chaque fois que je croisais son regard mon c½ur battait la chamade. Je ne pouvais pas la laisser s'enfuir.
 
« Attends Erika !
- Ne m'appelle pas comme ça ! 
- Je t'en prie ne pars pas... ! »
 
Elle se figea en me voyant devant elle, dans l'entrée. Je lui faisais peur, je le voyais dans son regard.
 
« Qu'est-ce qu'il se passe ?! Pourquoi tu réagis comme ça ? Pourquoi ?!!
- Parce que je t'aime Erika !
- Tu mens !
- Non... Non ! Je t'aime vraiment Erika...
- Pourquoi tu me dis ça maintenant... J'ai attendu des semaines que tu me dises ça, mais cette nuit...
- Je t'offrirais des milliers de nuits plus douces que celle-ci si tu restes avec moi. Une nuit sans fin, cette passion qui commence à être hors de contrôle, juste toi et moi...
- Non ! Je ne peux pas... Je ne pourrais jamais...
- Je ne changerais pas ce que je suis Erika. Mais je peux essayer. »
 
Son regard s'adoucit et elle prit la main que je lui tendais. Je l'attirai doucement à moi et cacha mon visage dans son cou.
 
« Je ne sais pas ce que l'avenir nous réserve, mais je protégerai toujours Erika.
- Je t'aime tellement Ryo. »
 
Elle me fit relever la tête et posa prudemment ses lèvres sur les miennes. Puis elle enlaça ma taille, et notre étreinte devint de plus en plus passionnée. Elle me fit reculer jusqu'au mur et retira ma chemise tâchée de sang. Je me perdis à nouveau dans son cou, le parcourant de multiples baisers, puis mes mains glissèrent le long de son dos jusqu'à ses hanches. Je la soulevai et l'emmena dans ma chambre, où nous nous abandonnâmes à une nuit de luxure et d'amour.
 


     Les jours passèrent, puis les mois, et je n'avais toujours pas repris la moindre âme. Je m'affaiblissais de jour en jour, mais je ne voulais plus tuer. Je ne voulais plus la blesser. Une nuit, alors qu'Erika dormait profondément à côté de moi, j'entendis un bruit étranger dans l'appartement. Une respiration différente de celle d'Erika, des pas lents et calme dans le couloir. Je repoussai les draps qui me recouvraient et me leva doucement, puis me dirigea vers la source de bruit. Il était là, debout dans notre salon, son katanas longeant sa jambe gauche, et il semblait m'attendre.
 
« Yamashita-san, qu'est-ce que tu viens faire ici ?
- Je t'avais dis qu'on se reverrait non ?
- Réponds !
- Je suis venu t'aider.
- Je n'ai pas besoin de ton aide.
- Bien sûr que si. Tu t'es regardé dans un miroir ? Tu as une tête de déterré !
- ...
- Tu ne veux pas te laisser mourir, si ? Tu sais que tu as une solution...
- Je ne tuerai jamais l'un des miens !
- Parce que tu crois qu'ils te considèrent encore comme un frère ? Tu as tué Hyde Nishikido. Ils ne te font plus confiance.
- Je le sais ça ! Mais...
- Rejoint la Brigade Nishikido. C'est ta seule chance de survivre.
- Et qu'est-ce que ça t'apporte si j'accepte ? Je sais que tu ne fais pas ça par simple bonté d'âme.
- Un membre de plus ne fera que renforcer la Brigade. Et tu pourras la protéger comme ça... Toi et moi on sait qu'elle est encore sur les listes, si tu veux la sauver tu n'as qu'une solution Nishikido ! »
 
J'entendis Erika bouger dans son sommeil. Je me retournai vers la chambre puis à nouveau vers Yamashita.
 
« Tu es certain qu'elle ne craindra rien ?
- Certain. »
 
Pourquoi je l'écoute ? Il n'est qu'un sale menteur qui nous a trahi il y a des années ! Enfin « nous »... Il n'a pas tort, depuis la mort de Hyde les autres me fuient. Et je ne pourrais pas survivre très longtemps sans rien faire. Mais suivre ce traitre ?!
 
« Nishikido ? »
 
Je me tournais une fois de plus vers la chambre, de plus en plus hésitant. Erika avait besoin de moi, mais sans voler des âmes, je ne pourrais pas la protéger. Yamashita s'impatienta et se racla la gorge.
 
 « Très bien, j'accepte. 
- Bienvenue dans la Brigade Nishikido. »
 
Il me sourit et me tendit sa main. J'hésitai un instant puis la serra, concluant ainsi notre accord. Yamashita repartit et je retournai me coucher auprès d'Erika.


     Depuis cette nuit, ma vie avait beaucoup changé. Le jour, j'allais à la fac avec elle, d'ailleurs la plupart de mes professeurs me prirent pour un nouvel élève ! Et la nuit je partais rejoindre la Brigade.
Les premières nuits furent difficiles pour moi, je n'arrivais pas à admettre que je faisais partie des traitres, mais Yamashita m'aida a accepter ma nouvelle condition et je devins rapidement l'un des meilleurs. Erika m'aidait aussi, à sa manière. Elle ne voulait pas savoir où j'allais la nuit, ni même ce que je faisais, mais elle m'aimait, et c'est tout ce qui comptait pour moi. Personne n'était revenu vers elle depuis que Hyde était mort, et la plupart des Shinigamis me fuyaient suite à mon entrée dans la Brigade.
Tout allait pour le mieux entre nous, mais au fond de moi je savais qu'Erika finirait par vieillir, et qu'elle voudrait fonder une famille que je ne pourrais pas lui donner. Mais je préférais ne pas y penser, et vivre le moment présent avec elle.

                                                                                                                                                                                      The End...
{...My Immortal...}
                                                                                                                                                                          This by YellowGold

Tags : My Immortal - One Shot - Nishikido Ryo - Erika Sawajiri - Hyde

{...Say It Right...} 04/09/2011

Mon premier OS, j'espère qu'il vous plaira.
Écrit pour toi, pour nous.
 
Je ne faisais plus la différence entre le jour et la nuit quand il entré dans ma vie. Je ne voulais pas qu'il apprenne mon secret. Je ne voulais pas qu'il me connaisse. Mais je le voulais lui, et personne d'autre.
 
Elle m'envoutait. Mais comment l'approcher ? Elle semblait s'éloigner à chacun de mes pas vers elle. Je ne connaissais d'elle que son prénom, Asae. Tout en elle faisait penser à un ange de la nuit. Elle avait de longs cheveux noirs qui suivaient chacun de ses gestes lorsqu'elle se mouvait. Son visage était fin, ses lèvres soulignées de rouge lui donnaient un teint de porcelaine. Elle avait de longs cils noirs, qui mettaient parfaitement en valeur ses yeux d'un bleu tellement intense qu'ils paraissaient refléter au plus profond de son âme. Je l'aimais. Plus que tout au monde, je l'aimais.
 
Je voulais tout apprendre sur lui. Son regard ténébreux m'attirait irrésistiblement. Je rêvais de ses mains, de ses lèvres chaque nuit. Je ne savais plus lui résister. Mes sens lupin m'interdisaient de l'approcher, mais mon c½ur était irrémédiablement attirer par cet homme.
La nuit venu je le suivais. Toujours loin de lui, je maintenais cette distance que je devais m'imposer. Il devait vivre. Nous ne devions jamais nous revoir.
 
Je sentais sa présence à mes côtés. Toutes les nuits elle était là. Jamais elle ne s'approchait de moi, mais elle était là. Je ne pouvais supporter cette attente.
Cette nuit là j'étais déterminé à lui parler.
Je ne la laisserais plus s'éloigner.
 
Un cri m'échappa en le voyant face à moi. Il me regardait. Son regard était rempli d'amour. Nous avons parlés toute la nuit, mais je sentais le jour qui se levait et je devais le quitter. Je ne voulais pas, mais je n'avais pas le choix.
 
Et elle est partie sans un mot. Elle s'est évanouie dans la lumière de l'aurore. Je savais qu'elle avait un secret. Mais j'attendrais qu'elle me l'avoue. Je ne voulais pas la brusquer, je ne voulais pas perdre cet ange.
La nuit suivante elle réapparut sur le pas de ma porte. Une larme coulait le long de sa joue. Je voulus l'essuyer, quand elle changea devant moi. Ses yeux si bleus m'hypnotisèrent. Elle entrouvrit la bouche, laissant apparaitre ses dents d'une blancheur extrême.
 
« Gomen »
 
Se fut tout ce que je pus lui dire en m'approchant de Ryo. Un léger vent me frôla les épaules, et je compris qu'il était temps. Je me penchais vers son cou. A cet instant précis, il ne signifiait plus rien pour moi. Il n'était qu'un homme parmi d'autres. Mais je ne pu aller plus loin. Dans un souffle je l'entendis murmurer...
 
« Yamete kudasai »
 
Elle s'arrêta, me regarda puis partie. Sans rien de dire. Je ne l'ai plus jamais revue depuis ce soir-là. J'ai longtemps espérer avoir rêvé. Mais je savais qu'elle était réelle. Elle m'avait aimé, j'en étais sûr.
 
You don't mean nothing at all to me
No you don't mean nothing at all to me
Do you got what it takes to set me free
But you could mean everything to me...
 



Tags : Nishikido Ryo - Asae - OS

{...A Page...} 07/09/2011

Toi et Moi... Toi et Moi... Toi et Moi...
 
Tout lui souriait dans la vie. Il était beau, il avait du talent, il était aimé de tous. Mais sa vie à basculée le jour où elle l'a quitté. Depuis il vit un cauchemar permanent.
 
Peu avant l'été 2009, le jeune et talentueux Akanishi Jin faisait partie de l'élite Japonaise. Tout le monde le voulait. Adulé par des milliers de femmes, son c½ur ne battait que pour Misaki.
Ils s'étaient rencontrés deux ans auparavant, lors d'une soirée organisé par la Johnny's Entertainment pour célébrer le succès grandissant du groupe KAT-Tun. Leurs regards se croisèrent, et dès le premier instant ils surent qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Poursuivis par les photographes, harcelés jours et nuits par des fans hystériques, le couple se sépara.
Toutefois, le couple se reforma dans la plus grande discrétion et à l'abri de tout scandale médiatique, au printemps 2009. Alors persuadé de l'amour que lui portait Misaki, Jin voulut l'épouser. La jeune femme accepta, et le mariage fut annoncé pour le quatre Juillet.
 
La veille du mariage, une grande fête avait été organisée par les amis du jeune homme afin de célébrer ses dernières heures de célibat. La soirée fut un succès, et se termina tard dans la nuit. Jin décida de rentrer plus tôt que prévu, et demanda à son ami Aoki de le raccompagner.
 
« Misaki... C'est pas vrai ! Dis-moi que ce n'est pas vrai ! » Jin hurlait dans la pièce. Tomohisa, alerté par les cris revint sur ses pas, et vit Misaki nue dans le lit conjugal, accompagné de son meilleur ami...
« Jin c'est pas ce que tu crois... »
« Urusai !!! Je veux pas d'excuses ! Tire-toi ! Tire-toi je te dis ! » L'autre homme se leva, et voulut rétorquer mais Jin l'en empêcha.
« Pas toi... Pas toi Kame ! Comment tu as pu ? » Jin se rua sur Kazuya, et le roua de coups.
« Jin arrête ça ! Je sais ce que tu ressens mais ne le frappe pas ! » Tomohisa s'interposa entre les deux hommes, et cloua Jin contre un mur.
« Merde Jin arrête j'te dis ! » Quand Tomohisa vit que Jin s'était calmé, il jeta les vêtements des deux amants à leurs pieds et les pria de partir au plus vite.
« Jin... ça va ? » Tomohisa s'approcha de Jin. Ce dernier était assis par terre, la tête enfouis dans ses genoux.
« Pourquoi ? » Ce fut tout ce qu'il pu dire. Tomohisa décida de rester auprès de son ami jusqu'au lendemain, et se chargea d'annuler le mariage.
 
Je lâche prise juste pour savoir...
 
Cela faisait deux ans que Misaki avait trompé Jin avec Kame, mais Jin ne s'en était pas remis.
Chaque jour il se battait pour survivre sans elle.
Chaque jour il s'effondrait dans la dépression.
Les médias, la célébrité, ses fans, ses amies, tous l'abandonnèrent. Seul resta Tomohisa.
 
J'ai abandonné un peu de vie, juste pour gagner un peu de raison...
 
Deux ans. Jin mit deux ans à se remettre du départ de son âme-soeur. Deux ans de solitude. Deux ans où il perdit l'espoir.
 
Laisse-moi atteindre cette vie à laquelle je dirai bonjour avec mon poing...
 
La musique le sauva. Il se reprit en main. Tout le monde l'avait abandonné, mais il trouva en Tomohisa la force de se relever. Son ami lui permit de tenir bon. Leur amitié était tout ce qu'il restait à Jin.
 
J'ai deux ans et demi pour vous parler à tous des vingt-cinq larmes
Que j'ai versé et mis de côté pour une p*** qui m'a menti...
 
« Ce sera 'A page' ! »
« Tu es sûr ? » 
« Certain ! Cette chanson m'a tant aidé... Ce sera le premier single. »
« Et ce sera le premier succès ! »
 
Comment ai-je pu aller si loin sans ton amour dans ma vie,
Serre-moi près de ton c½ur...
 
Tomohisa enlaça Jin tendrement, et les deux hommes trinquèrent à la sortie du dernier album de Jin.
Le retour de Jin fut un véritable succès. De nouveau acclamé par les foules, le jeune homme n'oublia jamais qu'il ne devait sa nouvelle popularité qu'à un homme. Il savait désormais qu'ils seraient inséparables. Que rien, ni personne ne détruira sa nouvelle vie.
 
Est-ce que tu croyais vraiment en moi, ou c'était juste de la comédie ?
Maintenant les shows que je fais sont de plus en plus longs,
Et la motivation devient de plus en plus forte.

Tags : OS - A Page - Akanishi Jin - Yamapi - Kame

{...Mystic World 1...} 16/10/2011

« Erzaaa ! Tu es en retard ! »
« Oui je le sais, pas la peine de me le rappeler Jonas ! »
« Dépêche j'ai pas que ça à faire de t'attendre moi ! » Indignée je lui raccrochai au nez.
« Nan mais pour qui il se prend ?! » Je fonçai droit devant moi, et percuta de plein fouet un jeune homme. Il me rattrapa par le poignet pour m'éviter de tomber, et au même moment j'eus l'impression que mon poignet s'enflammait. Je hurlais de douleur, ce qui le surprit. Il lâcha sa prise, me permettant de regarder mon poignet. Je vis alors que la marque qui était apparut dans la nuit avait pris une teinte rouge très foncée.
« Permettez ? » Je levai la tête vers lui, et compris qu'il voulait voir mon poignet. J'hésitai, ne sachant quoi lui répondre s'il me demandait d'où provenait cette marque. Mais je n'eus pas le temps de répondre, il prit mon poignet et je vis une lueur apparaitre dans ses yeux. Il me regardait avec insistance, et je pris soudainement peur. Qui était cet homme ? Et pourquoi s'intéressait-il à cette fichue marque ?
« Excusez-moi mais je suis pressée... Au revoir. » Je retirai violement mon poignet de ses mains, et commença à partir. Mais il m'interpella par mon prénom, ce qui me figea sur place.
« Je savais que c'était toi ! » Il revint vers, et se plaça à nouveau face à moi.
« Tu ne me reconnais pas Erza ? » Je levai la tête vers lui, en voulant lui envoyer une réplique sanglante et partir mais il ôta le foulard qu'il lui couvrait une partie du visage, et je fus saisie par cette vision. Il ressemblait trait pour trait au jeune pirate de mes rêves.
« C'est impossible... Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ? » Je cru apercevoir une vague de tristesse passer sur son visage l'espace d'un instant, puis il se reprit.
« Erza enfin c'est moi... Jadyn. »
« Je ne vous connais pas ! » Criais-je avant de m'enfuir.

En arrivant devant le parc, je vis Jonas. Il paraissait furieux, et s'approcha de moi d'un pas décidé. Mais quand il vit la terreur qu'exprimait mon visage, il se ravisa et me prit dans ses bras.
« Qu'est-ce qu'il s'est passé Erza ? »
« Rien. Rien du tout j'ai eu peur que tu sois parti sans moi c'est tout... »
« Erza Teach je sais très bien quand tu me mens, et là c'est ce que tu es en train de faire ! »
« Oui. Mais je ne te dirais rien, même sous la torture ! » Nous rîmes, puis Jonas alla nous chercher de quoi manger. Je l'observais tandis qu'il parlait avec un vendeur. Jonas était un homme très séduisant, et il se jouait de sa beauté. Il était élancé, et finement musclé. Son visage était fin, et recouvert d'une barbe de quelques jours. Mais j'étais toujours absorbé par son regard. Ses yeux noisette exprimaient parfaitement toutes ses émotions. Je savais rien qu'en le regardant dans les yeux s'il était heureux, fatigué, triste, ou même amoureux...
« Tu rêves encore de mon corps parfait ? » Je sursautai à sa voix.
« Non ! »
« Tiens. » Il me tendit un hot-dog, symbole de notre si belle ville, New-York.
« Merci. »
« On se fait un ciné' ? »
« Hum pourquoi pas ! » Nous nous dirigions vers le cinéma quand je sentis de nouveau mon poignet s'enflammer. Un nouveau cri de douleur m'échappa.
« Erza ça va ? »
« Naaan... »
« Qu'est-ce qu'il y a ? » Il me regardait, totalement impuissant et terriblement inquiet. « Dis moi où tu as mal ? Erza ? Erza ?! » J'aperçu cet homme autour de moi et m'évanouis.

A mon réveil j'étais allongée dans le lit de Jonas, une serviette humide sur mon poignet. J'avais encore mal, mais la sensation de brûlure était moindre. Je me levai doucement, cherchant Jonas du regard. Mais j'étais seule dans sa chambre. Je me levai et alla dans sa salle de bain. Je ris en voyant mon reflet dans le miroir. Mes cheveux étaient ébouriffés, et mon maquillage avait coulé. Je ressemblais à un épouvantail ! Je brossais rapidement mes longs cheveux écarlates, et les attacha avec un élastique. Puis je pris une douche en vitesse, et attrapa la trousse à maquillage que j'avais laissé chez Jonas le matin même. Je me démaquillai, puis retraça un léger très de khôl sous mes yeux ce qui releva encore plus la noirceur de mes yeux, et sortis de la salle de bain, une serviette entourée autour de mon corps. Je remis mon jean, et emprunta une chemise à Jonas.
« Jonas tu es là ? »
« On est dans la cuisine Erza ! » Je traversai l'appartement de mon ami, et plus j'approchais de la cuisine, plus mon poignet me brûlais.
« Erza je te présente Jadyn, c'est lui qui t'a évité l'hôpital tout à l'heure. »
« Quoi ? Et puis qu'est-ce que vous faites ici ?! »
« Erza calme-toi ! » Jonas se leva et entoura ma taille de son bras. « Grâce à lui tu as pu éviter l'hôpital. » Me chuchota-t-il dans le creux de l'oreille.
« Merci. Maintenant vous pouvez partir. » Il se leva et me frôla en passant devant moi. Au même instant la douleur se raviva, et me fis perdre l'équilibre. Je m'écroulais dans les bras de Jonas.
« Erza ? »
« Ce n'est rien. Un peu d'eau suffira à la calmer. Mais elle doit absolument protéger son poignet du soleil. Sur ce je m'en vais, au revoir Jonas, Erza... » Il sera la main de Jonas et sortis.
« Viens on va poser un bandage dessus. »
« Attends ! Regarde... » La marque perdit de sa couleur, et devint presque invisible. Seul persista une fine trace.
« Mais depuis quand as-tu ça ? »
« Je... J'en sais rien... A vrai dire je ne sais pas ce qu'à ce représente. » Il me serra dans ses bras, et me berça tendrement.
« Peu importe. On trouvera ce que c'est je te le promets Erza. » Il calla sa tête contre mon cou, et me chuchota des paroles apaisante jusqu'à ce je me rendorme.

Tags : Mystic World 1